Comment Enlever de la Peinture sur du Bois ?

Dans la plupart des articles de mon blog, je vous explique comment peindre un meuble. Pour une fois nous allons voir comment enlever de la peinture sur un meuble ou tout autre support en bois. Il y a plein de raisons de vouloir décaper un meuble. Parfois l’ancienne peinture s’écaille et il est plus prudent d’enlever cette peinture avant de repeindre. Parfois, le vieux meuble sur lequel vous avez craqué en vide-greniers ou chez Emmaüs est recouvert d’un nombre incalculable de couches de peintures et il vaut mieux le décaper avant de le repeindre si vous souhaitez obtenir un bon résultat. Enfin, vous avez peut-être tout simplement envie de retrouver la couleur du bois nu d’origine…

Enlever de la peinture sur du bois n’est pas une tâche difficile. Cela peut être fastidieux, mais pas vraiment difficile. Avec les bons outils et un peu de patience, vous verrez qu’il est tout à fait possible de décaper un meuble peint. La patience est presque aussi importante que les outils. Décaper un meuble convenablement prend du temps, et ce quelle que soit la méthode choisie.

Découvrez les 4 méthodes facilement accessibles aux bricoleurs pour décaper un meuble :

  1. le décapage thermique,
  2. le décapage chimique,
  3. le ponçage,
  4. l’utilisation d’un grattoir manuel. Mais attention, pas n’importe quel grattoir… Lisez la suite pour découvrir mon outil favori.

Comment choisir la méthode appropriée pour décaper votre meuble ou objet en bois? Prenez en compte les critères suivants:

  • La taille du meuble et ses détails : le design du meuble est-il sobre ou bien y a-t-il des sculptures ou des moulures ? Des portes en verre ? De toute évidence, on ne s’équipe pas de la façon suivant que l’on s’attaque au décapage d’une petite table de chevet ou d’une grande armoire. S’il est possible de se lancer dans un ponçage manuel pour une chaise ou une table de chevet, il vaut mieux s’équiper un peu pour un meuble plus grand.
  • Le nombre de couches de peinture à enlever : Certains meubles ont été peints et repeints de nombreuses fois si bien qu’on a de la peine à deviner la matière d’origine. Vous vous en doutez plus les couches de peinture sont nombreuses plus le décapage sera difficile.
  • La finition souhaitée : Si vous souhaitez repeindre votre meuble, vous n’aurez pas forcément besoin de le décaper complètement. Si la peinture d’origine est en bon état, un simple ponçage léger peut suffire avant de repeindre.
  • Les outils dont vous disposez : Êtes-vous prêt à acheter du matériel supplémentaire ou voulez-vous vous débrouiller avec ce que vous avez déjà sous la main ?

Afin de vous aider à choisir la technique la plus adaptée, je vais vous présenter ces quatre méthodes et d’autres encore avec à chaque fois, un résumé de leurs avantages et inconvénients. J’ai testé chaque méthode sur un même support afin que vous vous puissiez vous rendre compte du résultat. Enfin, pour chaque méthode, je vous ai préparé une petite liste du matériel nécessaire pour un décapage efficace et en toute sécurité.

1. Le décapage thermique

Le décapage thermique se fait à l’aide d’un décapeur thermique connu aussi sous le nom de pistolet à air chaud. Le décapeur thermique ressemble grosso modo à un sèche-cheveux mais l’air émis est beaucoup, beaucoup plus chaud. Donc hors de question de l’utiliser pour sécher sa belle crinière… A l’inverse, on ne perd pas son temps à essayer de décaper un meuble avec son sèche-cheveux, l’air émis n’est pas assez chaud.

Mon décapeur thermique Bosch. Il a déjà fait ses preuves.

Pour enlever la peinture, il faut tenir le décapeur thermique à une distance constante du meuble, généralement entre 15 à 20 cm de la surface à décaper. Sous l’effet de la chaleur produite par l’appareil, la peinture va ramollir, cloquer et commencer à se soulever du support. Il suffit alors de la gratter doucement avec une spatule. Si le décapeur est trop loin, la peinture ne sera pas assez chaude pour ramollir. A l’inverse, si vous tenez le décapeur thermique trop prêt, vous risquez d’endommager le support. Ne chercher pas à brûler la peinture. Cela est inutile et en plus, produit des fumées potentiellement toxiques.

Je vous conseille de vous entraîner sur un morceau de bois peint ou au moins sur une partie non visible du meuble avant de vous attaquer à votre commode préférée.

Autre aspect technique : il faut déplacer lentement mais en continu le décapeur thermique au-dessus de la surface à décaper. Adaptez la vitesse de votre mouvement en fonction du support et du type de peinture à enlever. Si vous laissez votre pistolet trop longtemps au-dessus d’une même zone, vous risquez de brûler le bois sous la peinture. Il s’agit d’enlever la peinture, pas d’allumer un barbecue.

Par mesure de sécurité, vous pouvez placer un seau d’eau à côté de vous au cas où le bois commencerait à brûler.

Il est facile de brûler le bois sous la peinture. Ici le pin a noirci rapidement sous l’effet de la chaleur produite par le décapeur thermique.

Le chauffage de la peinture peut dégager des fumées dangereuses. C’est pourquoi je vous recommande de décaper la peinture à l’extérieur ou dans un endroit bien ventilé et de porter un masque respiratoire.

Au bout de quelques minutes, la peinture est presque totalement partie. Il ne me reste plus qu’à poncer pour obtenir un joli rendu.

Une fois la peinture retirée, il est nécessaire de poncer légèrement pour enlever les résidus de peinture et obtenir un rendu uniforme et lisse.

Je porte mon masque 3M pour procéder à ce décapage.

Pourquoi choisir le décapage thermique?

Avantages

  • Outil bon marché (et réutilisable)
  • Méthode assez rapide
  • Adapté pour enlever la peinture sur des surfaces plates

Inconvénients

  • Peut présenter un risque d’incendie
  • Risque de fumées toxiques
  • Pas évident de décaper les sculptures et moulures

Outils nécessaires

Equipements de protection

2. Le décapage chimique

Qu’est-ce qu’un décapage chimique ?

Le décapage chimique se fait à l’aide d’un produit (sous la forme liquide ou de gel) utilisé pour dissoudre les couches de peinture ou de vernis sur tout type de support. Les fabricants de décapants promettent tous un décapage rapide, sans effort et sans abîmer le support. Vous verrez que ce n’est pas aussi simple que ça en pratique même si le décapage chimique reste une bonne solution pour décaper un meuble peint.

Le produit que j’ai utilisé pour ce décapage est un décapant spécial bois de la marque V33 facilement disponible en magasin de bricolage ou sur Amazon.

Tout d’abord, placez le meuble ou l’objet que vous souhaitez décaper à l’extérieur ou dans un endroit bien ventilé. Un porche ou un préau est idéal car cela vous permet d’être au grand air tout en étant à l’abri de la pluie.

Application du produit décapant avec un vieux pinceau

Appliquez une couche épaisse de décapant avec un vieux pinceau sur toute la surface à décaper. Ensuite il suffit d’attendre que le produit fasse effet. C’est l’étape la plus facile, elle peut se faire en buvant un café! En règle générale, la peinture commence à cloquer rapidement. C’est bon signe mais il faut savoir encore patienter.

Au bout de quelques secondes, la peinture commence à se décoller du support

Laissez le décapant agir entre 15 minutes et plusieurs heures selon les instructions du fabricant. Pour savoir si le produit a agi correctement, faites un essai de grattage sur une petite surface. Lorsque la peinture est ramollie et se détache facilement, vous pouvez la retirer avec une spatule ou un grattoir en plastique ou en métal.

Grattage de la première couche de peinture. Celle-ci s’enlève très facilement grâce au décapant.

Grattez la peinture doucement, sans appuyer afin de ne pas rayer le bois. La peinture est molle et poisseuse, le produit peut couler. C’est vraiment le moment le plus salissant de cette méthode. Pour les sculptures ou les moulures, vous pouvez utiliser une vieille brosse à dent ou une petite brosse métallique.

Il peut être utile de recouvrir la surface à traiter d’un film plastique afin que le décapant ne sèche pas et fasse effet plus longtemps.

Même si les fabricants de décapant annoncent que leurs produits n’abîment pas les supports, il est recommandé de toujours faire un essai sur une petite surface peu visible du meuble avant de se lancer.

Il est parfois nécessaire d’appliquer une deuxième couche de décapant, voire une 3e, s’il y a plusieurs couches à de peinture à enlever.

Pour enlever les restes de peinture, utilisez une brosse douce ou un chiffon humide. Enfin, rincez votre meuble à l’eau ou avec un solvant pour neutraliser l’effet du décapant.

Dernière étape, poncez légèrement l’ensemble du meuble pour obtenir une surface uniforme et lisse.

Les décapants sont-ils dangereux pour la santé et l’environnement ?

Sans surprise, la réponse est oui. Même si la composition des décapants varie d’un usage à l’autre et d’une marque à l’autre, les décapants restent des produits agressifs mauvais pour la santé et polluants.

D’une manière générale, les décapants peuvent être toxiques pour le système nerveux central. Ils sont également susceptibles de provoquer des intoxications par inhalation ainsi que des brûlures cutanées ou oculaires.

L’utilisation nécessite des décapants quelques précautions. Tout d’abord il est nécessaire de les utiliser dans un local bien ventilé ou en extérieur pour limiter l’exposition aux composés organiques volatils – les fameux COV – émis par ces produits. Portez également un équipement de protection adaptés : des vêtements couvrants, des gants, des lunettes pour se protéger des projections et en fin un masque respiratoire anti-gaz. Ne mettez pas votre santé en danger pour un simple décapage ! Et surtout abstenez vous d’utiliser ce genre de produits si vous êtes enceinte. Déléguez cette tâche ou bien attendez quelques mois.

Etant mauvais pour la santé, vous vous doutez aussi que ces produits également nocifs pour l’environnement. Les résidus de décapage et les produits d’emballage doivent être apportés en déchetterie et non pas jetés aves les ordures ménagères. Si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à consulter cet article clair et synthétique de Que Choisir concernant l’utilisation et l’impact des solvants dans le bricolage.

Soyez prudent lorsque vous utilisez un décapant. Gardez toujours ce produit hors de vue et de portée des enfants et des animaux domestiques. Empêchez également l’accès à votre chantier en cours.

Pourquoi choisir le décapage chimique?

Avantages

  • Rapide sur les couches de peinture fines
  • Adapté pour enlever la peinture sur de grandes surfaces plates et les reliefs

Inconvénients

  • Produit dangereux
  • Onéreux (produit vendu entre 15 et 25€/litre)
  • Pas toujours efficace en cas de multiples couches de peinture
  • Assez salissant à utiliser

Outils nécessaires

Equipements de protection

3. Le décapage par ponçage

Quand il s’agit d’enlever la peinture d’un meuble en bois, le ponçage est souvent la première méthode qui nous vient à l’esprit. Si le ponçage est une étape quasi obligatoire de tout décapage pour obtenir un rendu correct, ce n’est cependant pas, dans la plupart des cas, la seule méthode à employer.

En effet, le ponçage est long et fastidieux. La tentation peut être grande d’utiliser un papier de verre à gros grain (40 ou 60) pour accélérer le travail. Il convient de manier votre ponceuse avec prudence car le risque d’endommager votre support de manière irrémédiable est réel.

Lorsque je ponce un meuble, j’utilise principalement deux outils : ma ponceuse orbitale et un bloc de ponçage. La ponceuse me sert à décaper les surfaces planes des meubles comme les plateaux, les façades de porte ou les étagères. Pour les angles, les pieds de meuble et les détails (sculptures, moulures), j’utilise ma petite ponceuse vibrante ou bien je ponce à la main. Le ponçage manuel est parfois la seule méthode qui permet d’enlever la peinture sans endommager le meuble.

Prête à poncer avec ma ponceuse orbitale Bosch

Si vous poncez un meuble avec une finition en placage, il faut là aussi être prudent. Un ponçage un peu trop agressif, et hop, vous poncez à travers le placage et le medium ou le contreplaqué est maintenant visible. C’est un vrai cauchemar pour les relookeurs de meubles car c’est impossible à réparer. Si vous décapez un meuble qui pourrait être en placage, je vous recommande de commencer par poncer manuellement avec du papier de verre à grain fin (grain 120). Cela vous permet d’estimer la difficulté que vous aurez à retirer la peinture et d’adapter ensuite votre geste ainsi que le grain du papier abrasif à utiliser. Si vous craignez d’endommager votre meuble, un ponçage manuel reste la meilleure solution. Mais c’est aussi la plus longue et fastidieuse.

Ponçage de la porte peinte avec ma ponceuse orbitale

Vous vous rendrez vite compte que poncer un meuble peint prend beaucoup, beaucoup de temps. Les vidéos en time-lapse publiées sur les réseaux sociaux et sur YouTube donnent l’impression que c’est super rapide, mais croyez moi, que ce n’est pas du tout le cas. Poncer un meuble pour le décaper, c’est long et ce n’est pas l’étape la plus agréable d’un relooking.

La bonne nouvelle est que si vous envisagez de repeindre votre meuble, il n’est généralement pas nécessaire d’enlever toutes les couches de peinture. La plupart du temps, il suffit de poncer légèrement pour enlever la peinture écaillée et obtenir une surface lisse afin que la nouvelle peinture adhère au support. Dans ce cas, le ponçage est sans doute la meilleure méthode.

Il semble que cette petite table de chevet avait précédemment été peinte en bleu puis en blanc. Chrystele savait qu’elle allait la repeindre. Elle s’est donc contentée de poncer l’ensemble du meuble de façon à obtenir une surface lisse sans pour autant enlever l’intégralité de l’ancienne peinture.

Chevet anciennement peint en bleu puis en blanc. Il a été poncé avant d’être repeint en noir.

A l’inverse, si vous prévoyez de laisser le bois apparent, vous devrez retirer le moindre mm² de peinture. Dans ce cas, cela vaut le coup d’essayer les autres techniques de décapage.

Pourquoi choisir le ponçage?

Avantages

  • Solution universelle, fonctionne sur beaucoup de supports
  • Bons résultats
  • Peu onéreux
  • Particulièrement adapté si vous prévoyez de repeindre le meuble
  • Etape obligatoire de tout décapage

Inconvénients

  • Long et fastidieux
  • Poussiéreux et bruyant
  • Risque d’endommager le support

Outils

Equipement de protection

4. Mon grattoir à peinture préféré

Pas de produit chimique, pas de ponçage (enfin très peu ponçage pour être tout à fait honnête), moins de bruit et de poussière… Voici tout ce que vous pouvez espérer avec le grattoir Bahco et sa lame en carbure. Mon père m’a offert ce grattoir pour Noël l’année dernière et je dois admettre que c’est l’un des cadeaux les plus utiles que j’ai pu recevoir.

Mon grattoir Bahco prêt pour le décapage

C’est un outil aussi simple qu’efficace. En apparence, le grattoir Bahco ressemble à n’importe quel autre grattoir ordinaire. La principale différence réside dans la qualité de la lame du grattoir Bahco. Elle est hyper affutée et fabriquée dans un matériau hyper résistant.

Il existe une version avec une poignée ergonomique sur le dessus qui permet une meilleure prise en main et un plus grand confort de travail. Selon le fabricant, le grattoir permet de décaper facilement la peinture, la colle, le vernis et la rouille sur le bois et diverses surfaces. Pour le moment, j’ai testé cet outil pour enlever des taches de peinture sur du parquet, pour décaper des fenêtres en bois, des portes de placard ainsi qu’une table vernie et je peux vous dire que ça marche vraiment.

Grattage de la première couche de peinture. La peinture bleue disparaît en quelques secondes, la verte part également facilement sur les montants en reliefs.

L’outil est assez facile à utiliser. Il suffit d’appliquer une légère pression et de gratter la surface du meuble pour faire sauter la peinture. Grattez toujours dans le sens du bois et non pas en travers du bois sinon vous pourriez endommager le bois. Lancez vous, il y a moins de risques de faire des dégâts avec ce grattoir qu’avec une ponceuse électrique.

Cet outil est idéal pour décaper les angles et certains coins où une ponceuse serait inadaptée. L’outils peut paraître cher à l’achat mais il est réutilisable presque à l’infini. Plus besoin de décapant et vous économiserez aussi vos disques de ponçage. En bref, c’est vraiment un outil intéressant qui facilite le travail de décapage.

Le grattage crée plein de débris de peinture. Prévoyez donc de protéger votre sol avec un vieux drap ou une bâche plastique afin de nettoyer ces débris plus facilement.

Le bois apparaît rapidement sous les couches de peinture.

J’ai eu un peu plus de mal à enlever la peinture verte au milieu car la surface n’est pas parfaitement plane. J’ai donc continué le décapage avec mon petit grattoir Bahco à lame triangulaire.

Mon petit grattoir Bahco triangulaire m’a été très utile pour retirer la peinture du panneau du milieu.

Après avoir gratté l’intégralité de votre meuble, il ne vous reste plus qu’à effectuer un léger ponçage pour enlever les derniers résidus de peinture et obtenir une surface lisse.

Pourquoi choisir le grattoir Bahco ?

Avantages

  • Fonctionne sur toutes les surfaces : surfaces planes et angles, pieds de meubles
  • Peu de risque d’endommager le support
  • Moins de poussière, pas de produits chimiques
  • Silencieux
  • Assez Rapide
  • Economique sur le long et moyen terme
  • Bons résultats

Inconvénients

Outils

Equipement de protection

En pratique, il n’est pas rare d’essayer au moins deux ou trois méthodes avant de trouver celle qui convient le mieux. En fonction du support, de la peinture, une méthode peut être la plus efficace pour un meuble et ne pas convenir pour un autre.

5. Il paraît que ça marche…

La recherche de produits moins polluants, l’envie de nous faciliter la tâche avec un produit miracle nous pousse parfois à essayer d’autres méthodes de décapage. En voici quelques-unes que j’ai testées pour vous.

* Décaper de la peinture avec du vinaigre

On peut lire un peu partout sur la toile qu’il est possible de décaper de la peinture rapidement et sans effort avec du vinaigre.

J’ai donc eu envie d’essayer moi aussi cette méthode de décapage. Eh bien, devinez quoi ? Le vinaigre n’enlève pas la peinture comme par magie.

Pour mon test, j’ai versé un peu de vinaigre blanc chauffé sur ma porte peinte et j’ai laissé agir pendant 20 minutes environ.

Application du vinaigre blanc chauffé sur la peinture

Au bout de 20 minutes, j’ai essayé de gratter la peinture avec une spatule. La peinture était toujours aussi dure. Elle s’écaillait un peu sous l’effet de la spatule mais le vinaigre n’avait absolument rien changé.

La peinture ne part pas, en tout cas pas plus facilement qu’avant application du vinaigre.

* Enlever la peinture du bois avec un produit nettoyant ménager

L’utilisation d’un nettoyant pour cuisine, notamment les produits décapants pour four, est souvent présentée comme une véritable alternative aux décapants classiques. Je me devais donc d’essayer cette technique pour décaper ma porte en bois peinte. J’ai récemment essayé le produit décapant cuisine de Briochin pour décaper un vieux buffet ciré avant de le peindre et j’ai été plutôt satisfaite du résultat. Vous pouvez retrouver ce relooking ici.

J’ai donc ressorti mon Super Décapant cuisine de Briochin pour voir ce dont il était capable sur de la peinture.

Le super décapant cuisine de la marque Briochin

J’ai appliqué un peu de nettoyant Briochin sur la porte peinte et je l’ai laissé reposer pendant 20 minutes environ.

En attendant que le nettoyant ménager fasse effet

La première couche est partie relativement sans effort. Pour cette peinture, j’ai été agréablement surprise par l’effet du décapant ménager. En revanche, ce produit n’a été d’aucune aide sur la peinture verte. Même après application d’un nouvelle couche de décapant Briochin, je n’ai pas réussi à l’enlever au grattoir.

Si vous voulez tenter l’expérience, souvenez vous que les produits décapants pour four n’ont pas vocation à être utilisés sur des meubles en bois. Ils peuvent donc endommager le bois. Soyez encore plus prudent si vous travaillez sur un meuble en placage. Comme toujours, je vous recommande de faire un test du produit sur une partie cachée de votre meuble avant de vous lancer.

* Décaper la peinture du bois avec de la lessive de soude

La lessive de soude liquide liquide est un produit nettoyant et décapant bon marché et facile à trouver sur Amazon, en magasin de bricolage ou en supermarché. J’ai eu envie de tester ce produit pour décaper ma porte peinte. Attention, c’est un produit dangereux, référez vous aux précautions d’utilisation.

J’ai dilué 10 cl de lessive de soude dans un litre d’eau comme indiqué sur la bouteille puis appliqué généreusement ce mélange sur la porte.

Mélange eau + lessive de soude appliqué généreusement sur la porte en bois peinte

Au bout de quelques minutes, la peinture a commencé à se boursoufler comme avec le produit décapant chimique. A ce stade, j’étais donc plutôt confiante. Après quelques instants, j’ai commencé à gratter la peinture. La première couche de peinture est partie facilement. En revanche, rien à faire pour la peinture verte et ce, même après avoir appliqué une nouvelle fois le mélange eau + lessive de soude. Cette peinture est devenue pâteuse mais adhérait encore assez bien au support.

Cette technique n’est pas un échec total, sur certaines peintures cela peut fonctionner. De plus, la lessive de soude est un produit peu onéreux (entre 4 et 7 € le litre à la date de rédaction de cet article), elle peut donc dans certains cas être une alternative intéressante aux décapants classiques. J’éviterai en tout cas d’employer cette technique sur des meubles en placage car cela implique de pas mal mouiller le support.

* Décaper la peinture du bois avec un nettoyeur haute pression (karcher)

Le nettoyeur haute pression peut être utilisé pour enlever la peinture sur du bois. Toutefois, en raison de la puissance de cet outil et de l’eau utilisée, cette méthode pas recommandée pour les meubles. Elle est plutôt réservée aux surfaces extérieures comme les volets ou les lames de terrasse.

Le cas de la peinture au plomb

Le plomb était autrefois ajouté à la peinture pour en accélérer le séchage et en augmenter la durabilité. L’interdiction du plomb dans les peintures en France remonte à 1948. Mais ce n’est qu’en 1993 que la commercialisation de peintures contenant du plomb et ses composés est interdite. Par conséquent, si vous envisagez de décaper un meuble ou des éléments en bois peints avant cette date, il y a de fortes chances que vous ayez affaire à de la peinture au plomb.

Si vous souhaitez vraiment savoir si la peinture que vous voulez décaper contient du plomb, vous pouvez acheter un kit de détection. Leur fiabilité semble toutefois variable selon les marques. Il existe aussi des appareils électroniques destiné à la détection du plomb dans les peintures.   

Le plomb est très toxique. Il pénètre dans l’organisme par voie respiratoire (inhalation de poussières, fumées et vapeurs de plomb) et par voie digestive (injection de particules en mangeant ou en buvant). Il convient donc d’être particulièrement prudent lors du décapage de peintures au plomb. Il est essentiel de travailler en extérieur ou dans un local très ventilé et de porter un masque de protection adapté. Le ponçage doit être évité dans la mesure du possible car il génère beaucoup de poussière et augmente le risque d’inhalation de particules de peinture contaminées au plomb. Le décapage chimique ou thermique ou encore l’utilisation d’un grattoir limitent ce risque sans le supprimer. Les déchets doivent être stockés séparément et déposés en déchetterie.

Si la peinture que vous souhaitez enlever contient du plomb et que vous ne disposez pas de l’équipement de protection adapté, n’hésitez pas à faire appel à une entreprise spécialisée qui pourra procéder à un décapage en toute sécurité.

Méthodes professionnelles pour enlever la peinture

Le sablage et l’aérogommage

Le sablage est une technique industrielle de décapage et nettoyage. Une sableuse reliée à un compresseur est utilisée pour projeter un abrasif – du sable – sur le support à décaper. Le sablage est une technique plutôt réservée aux professionnels car elle nécessite un vrai savoir-faire et un équipement couteux. De plus, le sablage est assez agressif et ne conviendra pas aux supports les plus tendres. Elle ne convient donc généralement pas pour le décapage des meubles.

L’aérogommage est une technique de plus en plus populaire parmi les restaurateurs de meubles. Elle fonctionne sur le même principe que le sablage. Un abrasif est projeté sur l’objet à décaper afin de retirer la peinture ou le vernis. La principale différence réside dans l’utilisation d’un abrasif beaucoup plus fin ce qui permet de décaper des pièces plus fragiles comme des meubles sans les endommager. Les résultats sont bluffants! Cire, vernis, peinture, tout est retiré dans les moindres détails. Le bois retrouve sa couleur d’origine et est prêt pour recevoir une nouvelle finition.

Enregistrez cet article pour plus tard sur Pinterest en cliquant sur cette image!

apprendre à décaper du bois peint

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page